LOGOTL

Viktor Troicki embarque un caméraman pour montrer une marque (Rome 2013)

Viktor Troicki embarque un caméraman pour montrer une marque (Rome 2013)

Viktor Troicki emmène le caméraman pour montrer la marque à l'origine du litige avec l'arbitre Cédric Mourier.
Viktor Troicki emmène le caméraman pour montrer la marque à l’origine du litige avec l’arbitre Cédric Mourier.

Le Masters 1000 de Rome 2013 a été le théâtre d’une scène insolite à la suite d’un litige entre l’arbitre français Cédric Mourier et Viktor Troicki au deuxième tour. Persuadé d’avoir raison, le Serbe a voulu le prouver et il a fini par embarquer un caméraman pour montrer aux téléspectateurs la marque de la balle.

Mais revenons au début de l’histoire. Troicki a pris 6/1 dans la première manche contre Ernest Gulbis et il doit faire face à une balle de break dès le début du deuxième set. L’échange entre les deux joueurs s’installe puis Cédric Mourier annonce un revers du Serbe “out”. Il s’empresse d’aller vérifier la marque et confirme son jugement.

Sceptique, Troicki demande à venir voir la trace. Sa requête est acceptée et il n’est pas du tout d’accord avec la décision du Français. “Non, sérieusement Cédric, tu sais que tu as tort mais tu ne veux pas te déjuger […] Il n’y a pas d’espace mais tu ne veux pas revenir sur ta décision car tu penses toujours que tu as raison […] Je ne me plaindrais pas si je n’étais pas sûr. Je ne vois aucun espace du tout […] Même de l’espace, ils doivent la voir dedans. […] Je vais abandonner, sérieusement.”

Le dialogue de sourd dure pendant plus de deux minutes et Viktor Troicki finit par embarquer un caméraman pour prouver qu’il n’y a pas d’espace entre la ligne et la trace. Il est difficile de se faire un jugement sur les images mais le Serbe récolte un avertissement pour ce geste. “Tu ne peux pas faire ça et tu le sais”, lui explique Cédric Mourier. “Je voulais juste te prouver que tu as tort”, réplique Troicki.

Passablement énervé, il reprendra le match mais s’inclinera sèchement 6/1 6/1.

Suggestions d'articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *