LOGOTL

Sébastien Grosjean : « Sampras savait qu’il était au-dessus, il gérait »

Sébastien Grosjean : « Sampras savait qu’il était au-dessus, il gérait »

Sébastien Grosjean en action à l'Open d'Australie 2008 (DR)
Sébastien Grosjean en action à l’Open d’Australie 2008 (DR)

J’ai été n°4 mondial en octobre 2002, j’ai gagné 4 titres sur le circuit dont le Masters de Paris-Bercy en 2001, j’ai été demi-finaliste de trois des quatre tournois du Grand Chelem, et j’envoyais du bois avec mon décalage coup droit et ma casquette retournée de vendeur de glaces, je suis, je suis… Sébastien Grosjean.

Retiré des courts depuis 2010, le Marseillais est aujourd’hui l’entraîneur de Richard Gasquet et il a accepté de répondre à nos questions à l’issue d’un entraînement de Richie au BNP Paribas Masters 2014. L’occasion de revenir sur la carrière d’un joueur qui a évolué avec la génération Sampras/Agassi mais également avec le Big Four.

“Ton plus beau souvenir sur le circuit ?

Ma victoire à Bercy en 2001 parce que c’est une victoire en France, à Paris, et c’était en plus une qualif pour le Masters. J’attendais cette grande victoire depuis quelques temps. Elle arrive en fin de saison et ça reste un grand souvenir par rapport à l’ambiance, l’atmosphère à Bercy.

Ton pire souvenir sur le circuit ?

(Il réfléchit) Je crois que c’est Bercy aussi mais en 2002 en Coupe Davis. C’est un moment douloureux car on ne fait pas le doublé. On perd contre les Russes 3/2. C’était difficile mais ça nous a soudés.

Quel est le tournoi où tu te sentais le plus à l’aise ?

A Roland Garros. Oui, je n’ai jamais gagné à Roland, j’ai fait demie, mais j’étais heureux de revenir chaque année. J’ai toujours adoré l’ambiance à Paris et à Roland Garros car il y a tous les licenciés, tous les amoureux du tennis, un peu comme à Bercy mais c’est un Grand Chelem. C’est à part.

Avais-tu un tournoi un peu maudit ?

Maudit non, mais chez moi, à Marseille, j’ai gagné en double mais pas en simple. Je suis allé en finale mais je n’ai jamais réussi à gagner ce tournoi où j’ai fait mes débuts sur le circuit. C’est dommage d’avoir gagné à Paris et à Lyon et pas à Marseille (rire).

Le Grand Chelem le plus prestigieux ?

Pour moi, c’est Roland Garros. Il n’y a pas de doute parce que c’est un tournoi avec lequel j’ai grandi. Je le regardais à chaque fois à la télé.

La pause vidéo de l’interview

Une vidéo rendant hommage à Sébastien Grosjean :

“Sampras gérait. Agassi était un rouleau compresseur”

Tu as joué avec Sampras, Agassi, Federer, Nadal. Quel joueur t’a le plus impressionné ?

Ils m’ont tous impressionné, tout simplement. Dans leur style, ils sont tous experts. Je comparerais plus Sampras à Federer et Agassi à Nadal. Ce sont les mêmes manières d’évoluer sur le court. Agassi était impressionnant car s’il pouvait mettre 6/0 6/0, il le mettait. Tous les points étaient durs à aller chercher, les jeux également. Sampras gérait plus. Il savait qu’il était au-dessus. Il mettait juste un coup d’accélérateur à un moment important alors qu’Agassi c’était un rouleau compresseur.

Est-ce que tu as senti une différence de niveau entre les générations Sampras/Agassi et Big Four ?

Avec Agassi/Sampras, il y avait plus qu’un Big Four. Il y avait Becker, Edberg qui jouait encore, Courier, Krajicek, Chang… Il y avait Agassi et Sampras mais il y en avait plein d’autres. A un moment, le Big Four prenait tous les Grand Chelem alors qu’à l’époque ils étaient le double. La différence est là.

Donc tu penses que le niveau moyen avant était plus élevé que le niveau moyen aujourd’hui ?

Non, pas du tout car un mec qui est 7/8, ce n’est pas un niveau moyen. C’est plutôt entre 50 et 100. Ce niveau-là est plus fort aujourd’hui mais les quatre ont mis la barre très haute. Ils se sont aussi tirés vers le haut. Ce n’est pas loin de la perfection. Nadal, c’est Agassi en plus fort et Federer, c’est pareil par rapport à Sampras. Ce sont des immenses champions qui ont dominé leurs périodes.”

A voir aussi sur Tennis Legend :

Suggestions d'articles :

Tennis Legend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *