LOGOTL

Quand l’arbitre admet que le Hawk-Eye s’est probablement trompé (Montréal 2015)

Quand l’arbitre admet que le Hawk-Eye s’est probablement trompé (Montréal 2015)

Joao Sousa
Lors de cette discussion avec Joao Sousa, l’arbitre reconnaît que le Hawk-Eye s’est probablement trompé.

Il y a quelques temps, nous avions fait un article détaillé expliquant que le Hawk-Eye n’est pas fiable à 100%. Pour illustrer nos propos, nous avions pris l’exemple d’un service litigieux de Stan Wawrinka contre Lleyton Hewitt au Masters 1000 d’Indian Wells 2013.

Deux ans plus tard, au premier tour du Masters 1000 de Montréal 2015, le système informatique d’arbitrage a encore été remis en question lors de la rencontre opposant Bernard Tomic à Joao Sousa et, fait particulièrement intéressant, l’arbitre a reconnu que l’œil du Faucon s’était probablement trompé.

Fin du deuxième set. Sur un coup droit long de ligne de l’Australien annoncé bon, le Portugais, persuadé que la balle est faute, demande un Challenge mais le Hawk-Eye la donne “In” pour quelques millimètres.

Le Lusitanien s’adresse alors à l’arbitre en lui expliquant qu’il est “impossible que la balle soit bonne, juste impossible ». S’engage alors un échange entre les deux hommes et l’arbitre va dans le sens de Sousa :

“- L’arbitre : Je ne dis pas tu as tort mais cela arrive. Cela peut être la calibration, cela peut être n’importe quoi. […] Je te crois.

– Sousa : Donc tu me dis que le Hawk-Eye s’est trompé ? C’est sûr qu’il s’est trompé !

– L’arbitre : Je suis totalement d’accord avec toi mais je ne peux rien faire.”

Suggestions d'articles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *