LOGOTL

Sampras, malade, élimine Alex Corretja (US Open 1996)

Sampras, malade, élimine Alex Corretja (US Open 1996)

Pete Sampras, malade, est allé au bout de lui-même contre Alex Corretja en quarts de finale de l'US Open 1996. (Getty Images)
Pete Sampras, malade, est allé au bout de lui-même contre Alex Corretja en quarts de finale de l’US Open 1996. (Getty Images)

En arrivant à l’US Open 1996, Pete Sampras vit la saison la plus difficile depuis le début de sa domination en 1993. Il n’a encore gagné aucun tournoi du Grand Chelem cette année et cet US Open est pour lui la dernière chance de “sauver” sa saison. Il parvient en quarts de finale après une seule frayeur au deuxième tour face au dangereux Jiri Novak. Il est alors opposé à l’Espagnol Alex Corretja, solide joueur de battue, mais qui est également un adversaire redoutable sur surface rapide (il parviendra à remporter le Masters sur courts couverts en 1998).

Une rencontre qui va basculer dans la légende en fin de partie. Dans le cinquième set, Sampras égalise à 6/6 et obtient ainsi un jeu décisif (l’US Open étant le seul tournoi du Grand Chelem où l’on dispute un tie-break lors de la dernière manche). Au cours de ce tie-break, Sampras, qui affichait déjà une grosse fatigue depuis le 4e set, après avoir vacillé plusieurs fois, va aller vomir contre la bâche à 1/1. Voilà comment il raconte cet épisode :

“Je me souviens d’avoir joué un point disputé et d’avoir eu soudain cette pensée: “Merde, je vais vomir. Je vais dégueuler, devant le monde entier!””.

L’arbitre de la partie se fait siffler par le public lorsqu’il inflige un avertissement à Sampras pour dépassement de temps.

Quelques minutes plus tard, après avoir écarté une balle de match, Sampras remporte ce match et quitte le court, direction l’infirmerie.

Remis de ses émotions, il écarte ensuite de son chemin Goran Ivanisevic, puis Michael Chang, et soulève pour la 3e fois le trophée de l’US Open, qu’il ne décrochera à nouveau que 6 ans plus tard, en 2002.

Cette partie a brisé l’image de joueur trop “propre” et manquant de personnalité que certains avaient de Sampras. Après cet épisode, même ses détracteurs devaient admettre que, sous ses airs parfois nonchalants, Sampras était incontestablement un grand combattant.


 Les nouvelles Pro Staff sont en prévente

Suggestions d'articles :

Tennis Legend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *