LOGOTL

Nikolay Davydenko prend un avertissement pour “manque de combativité” (Saint-Pétersbourg 2007)

Nikolay Davydenko prend un avertissement pour “manque de combativité” (Saint-Pétersbourg 2007)

Nikolay Davydenko discute avec l’arbitre après son avertissement pour « manque de combativité ».
Nikolay Davydenko, choqué, après son avertissement pour « manque de combativité ».

Ancien n°3 mondial, le Russe Nikolay Davydenko a mis fin à sa carrière en octobre 2014. Davydenko, c’était une calvitie à 22 piges ou presque, c’était des soupçons de matches truqués en 2007, mais c’était également un joueur exceptionnel à son plus haut niveau. Dans ses grandes années, personne ne prenait la balle aussi tôt que le Russe qui était une machine, un lance-balles humain.

Davydenko s’est retiré avec 21 titres à son palmarès dont le Masters 2009, trois Masters 1000, et la Coupe Davis 2006. Il est également un des seuls joueurs de l’histoire du tennis à avoir écopé dans sa carrière d’un avertissement pour “manque de combativité”.

C’était au deuxième tour du tournoi de Saint-Pétersbourg 2007 face à Marin Cilic et le natif de Severodonezk était alors de l’œil du cyclone de l’ATP. En août, un match suspect contre Martin Vassallo Arguello au tournoi de Sopot avait défrayé la chronique. Le montant des paris sur la victoire de l’Argentin s’était avéré dix fois supérieur aux sommes habituelles (7 millions d’euros) et Nikolay Davydenko avait abandonné au début du troisième set (2/6, 6/3, 2/1).

Blanchi dans cette affaire, le Russe était néanmoins surveillé de près et l’arbitre belge Jean Philippe Dercq n’hésita pas à lui donner un avertissement “pour manque de combativité” en octobre au tournoi de Saint-Petersbourg. La sanction tomba après une double faute alors que le Russe était mené 1/6, 7/5, 4/0 par le jeune Croate. Sur le moment le Russe ne comprit pas ce qu’il lui arrivait et il discuta longuement avec l’arbitre (à 3’30 dans la vidéo) :

“- Jean Philippe Dercq (JPD) : Si tu as un problème, pourquoi tu n’appelles pas le docteur ?

– Nikolay Davydenko (ND) : Attends, quelle est la raison de l’avertissement ?

– JPD : Car tu ne donnes pas ton maximum

– ND : Ça veut dire quoi ?

– JPD : Ça veut dire que tu dois jouer et que tu ne le fais pas. Tu ne fais pas de ton mieux.

– ND : J’ai déjà fait deux sets, pourquoi tu ne me l’as pas donné à 6-5 ? J’ai fait d’autres doubles fautes avant.

– JPD : Ces trois derniers jeux, tu en as fait quatre.

– ND : C’est stupide. Je n’ai jamais vu un tel avertissement de ma vie.”

Nikolay Davydenko s’inclinera 1/6, 7/5, 6/1 et il écopera même d’une amende de 2.000$ pour son comportement. Si on ne peut plus brader tranquille, où va le monde ?

 La collection Adidas

Suggestions d'articles :

Tennis Legend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *