LOGOTL

Lettre au Père Noël d’un tennisman en sous-confiance

Lettre au Père Noël d’un tennisman en sous-confiance

Joli pull Andy !
Joli pull Andy !

Cher Papa Noël,

A quelques petites exceptions près, j’ai été particulièrement sage sur les courts cette année.

Je n’ai jamais balancé un match (technique du double croisage de doigts).
Je n’ai jamais jeté ma raquette (true story, trop chere).
Je n’ai jamais (volontairement) carotté un adversaire sur un point important.
J’ai toujours entouré avec plus ou moins de précision les marques litigieuses sur terre battue (Je ne vois rien).
Je ne me suis jamais insulté pendant un match et je n’ai jamais prononcé le moindre mot déplacé.
Je n’ai jamais crié que je ne sentais rien ou que je faisais un sport de merde.
Je n’ai jamais critiqué la qualité des balles.
Je n’ai jamais lâché un gros « Allez » sur une double faute ou une faute grossière de mon adversaire.
Je n’ai jamais trouvé mauvais un adversaire qui m’a battu. Jamais.
Je me suis toujours échauffé avant un match et j’ai toujours mangé trois heures avant.
J’ai toujours choisi W à M. (La base)
J’ai toujours payé, en cas de victoire, un coup à boire à mon adversaire, quitte à faire un prêt sur 25 ans à la banque.
J’ai essayé de jouer intelligemment. Je n’y suis pas arrivé, ce n’est pas mon jeu.
En bon Tennis-Legender, j’ai toujours privilégié le coup champagne à l’efficacité.
J’ai pris soin des bâches, des grillages et des badufs en leur offrant quelques coups bien sentis.

Il me semble donc avoir été irréprochable et je voudrais vous demander de m’offrir six broutilles pour passer un merveilleux Noël : Un coup droit, un revers, un service, une volée, un physique et un mental. Par la cheminée, le tout devrait passer ou déposez-les au club house si ce n’est pas le cas. Je passerai les récupérer.

Big up à la famille Daron Noël. Bisous.

Tennis Legend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *