LOGOTL

La balle de deuxième set est peut-être encore mieux que la balle de match (Finale Coupe Davis 2015)

La balle de deuxième set est peut-être encore mieux que la balle de match (Finale Coupe Davis 2015)

Andy
Andy Murray a quasiment gagné la Coupe Davis 2015 à lui tout seul.

Le jour où Andy Murray va créer sa ligne de vêtements, la marque Fred Perry va prendre peur. Depuis trois ans, l’Ecossais se charge, en effet, de reléguer la légende anglaise au second plan en actualisant le palmarès du tennis outre-Manche.

En 2012, Sir Andrew Barron Murray devient le premier Britannique à gagner l’or aux Jeux Olympiques depuis Josiah Ritchie et Arthur Gore en 1908 (deux tournois de simple sur deux surfaces différentes – Le tennis a été absent aux JO entre 1924 et 1988). Un mois plus tard, toujours en 2012, Muzza s’adjuge l’US Open et devient le premier Grand-Breton à remporter un titre du Grand Chelem depuis Perry en 1936. En 2013, le natif de Glasgow fait chavirer le All England Club en gagnant Wimbledon, 77 ans après Perry. En 2015, 79 années après le succès de la bande du fameux Fred Perry, toujours en 1936, Murray offre la Coupe Davis à la Grande-Bretagne.

Le n°2 mondial, victorieux de ses deux simples et en double, rapporte les trois points de la victoire en finale contre la Belgique. A l’image de la balle de titre et de la balle de deuxième manche contre David Goffin lors de la rencontre décisive, Andy Murray aura été exceptionnel lors de cette campagne de Coupe Davis 2015. Simples et doubles confondus, il aura réalisé un sans faute en ramenant 11 points sur 11 à son équipe (8 simples, 3 doubles).

La balle de titre contre Goffin (6/3, 7/5, 6/3) a fait le tour de la planète tennis mais la balle de deuxième set, un rallye de 25 frappes, est peut-être encore mieux.

Le résumé de Murray vs. Goffin

Suggestions d'articles :

Tennis Legend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *