LOGOTL

Jim Courier : “Ne lis pas ton journal quand je joue” (Roland Garros 1993)

Jim Courier : “Ne lis pas ton journal quand je joue” (Roland Garros 1993)

Jim Courier
“Ne lis pas ton journal quand je joue” lance Jim Courier à ce spectateur en huitièmes de finale de Roland Garros 1993.

“Il ne faut pas lire ton journal quand je joue. Hey, ne lis pas quand je joue !” Ces deux phrases fabuleuses, et en français dans le texte, sont signées Jim Courier à l’attention d’un spectateur dans les loges du court central.

Le lecteur aurait en effet eu tort de rater la moindre miette de l’affrontement entre le n°2 mondial et l’Autrichien Thomas Muster (n°16) en huitièmes de finale de Roland Garros en 1993 et l’Américain, pour notre plus grand bonheur, a bien fait de lui rappeler. Un combat entre deux cogneurs dont Jim Courier va sortir vainqueur en quatre manches 6/3 2/6 6/4 6/2.

Suggestions d'articles :

Tennis Legend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *