LOGOTL

Bruguera – Berasategui, la finale de Roland Garros 1994 (Highlights)

Bruguera – Berasategui, la finale de Roland Garros 1994 (Highlights)

Alberto Berasa
Alberto Berasategui s’est incliné contre Sergi Bruguera en finale de Roland Garros 1994.

La finale des Internationaux de France 1994 opposa deux spécialistes de terre battue et Sergi Bruguera conserva son titre aux dépens de son compatriote Alberto Berasategui en quatre sets (6/3 7/5 2/6 6/1).

23e au classement ATP, Berasategui fut la surprise de l’édition 94 mais sa qualification en finale ne souffrit d’aucune contestation. Sa prise très fermée en coup droit, alliée à sa puissance firent des ravages dans le tableau et il domina Wayne Ferreira, Cédric Pioline, Yevgeny Kalfelnikov, Javier Frana, Goran Ivanisevic et Magnus Larsson sans concéder le moindre set.

De son côté, Sergi Bruguera, vainqueur en 1993, arriva à Roland Garros pour la défense de son titre en pleine confiance. Finaliste au Masters de Monte-Carlo, à Madrid et à la World Team Cup, le n°6 mondial fut impressionnant tout au long de la quinzaine. Son parcours jusqu’en quarts de finale se résuma à une promenade de santé. Martin Damm, Christian Ruud, Ronald Agenor et Patrick Rafter s’inclinèrent tous sèchement face au redoutable terrien. En quarts, Bruguera passa sans encombre le test Andrei Medvedev (n°4 mondial) en trois manches avant de s’imposer 6/3 5/7 6/3 6/3 en demi-finales face à Jim Courier.

En finale, les deux premières manches furent d’une très haute intensité et le bras de fer du fond de court tourna à l’avantage de Bruguera qui se détacha deux manches à rien (6/3 7/5). Usé physiquement, le natif de Barcelone céda le troisième set 2/6 puis déroula dans le quatrième pour s’imposer 6/3 7/5 2/6 6/1 et conserver la Coupe des Mousquetaires.

Malheureusement, le résumé a été supprimé sur YouTube. A la place nous mettons ces deux vidéos Ina.

Suggestions d'articles :

Tennis Legend

1 COMMENT
  • inspecteur c
    Répondre

    Bravo pour ce blog que je découvre et qui me ravit absolument. Des grands anciens (Mc Enroe, Edberg Sampras au grand roque (0-0-0) de Champion je me régale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *