LOGOTL

Anna Kournikova sentait les amorties

Anna Kournikova sentait les amorties

Anna Kournikova
Anna Kournikova possédait une arme dans son jeu : les amorties.

A l’heure actuelle, Agnieszka Radwanska est la reine des amorties sur le circuit WTA. Un statut auquel a prétendu Anna Kournikova durant quelques années. Quand on évoque le nom de la Russe, on pense plus à la femme qu’à la joueuse. Certes, elle a révolutionné le milieu du tennis féminin grâce à sa plastique en le faisant entrer dans une nouvelle dimension marketing et médiatique mais il ne faut pas oublier que la native de Moscou était une prodige de ce sport.

Championne du monde Juniors en 1995 à 14 ans, elle joue cette même année une rencontre en Fed Cup et établit un record de précocité dans la compétition. Deux ans plus tard, à 16 piges, elle se hisse en demi-finales de Wimbledon et elle intègre l’année suivante en 1998 le Top 10 mondial pour la première fois de sa carrière. Critiquée pour n’avoir jamais remporté de titre en simple, Kournikova se hissera quand même au 8e rang du classement WTA en 2000. Après quelques blessures mais surtout des résultats en chute libre, A.K. se retirera des courts en 2003 à seulement 22 ans…

Assez parlé, place à la compilation d’amorties de la Russe.

Suggestions d'articles :

Tennis Legend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *